King hash Le prix initial était : 9,00 €.Le prix actuel est : 8,00 €.
Royal haze 9,00 
Afghan kush 9,00 
3xxxhhc
3x filtré 9,00 
Pink Hazy 9,00 
Accueil / Blog / Cannabinoïde : Découvrez le HHCP (hexahydrocannabiphorol)

Cannabinoïde : Découvrez le HHCP (hexahydrocannabiphorol)

Le monde des cannabinoïdes ne cesse de nous surprendre, et le HHCP, ou hexahydrocannabiphorol, en est une illustration captivante. Découvert par le visionnaire chimiste Roger Adams en 1940, le HHCP a longtemps sommeillé dans l’ombre de son cousin bien connu, le THC, avant de faire son entrée fracassante sur la scène scientifique récemment.

Une molécule unique :

Ce qui distingue le HHCP du THC, c’est sa structure moléculaire audacieuse, affublée de six hydrogènes supplémentaires. Cette transformation subtile, pourtant cruciale, confère au HHCP une stabilité accrue, une affinité lipophile prononcée, et une résistance à l’usure enzymatique corporelle. De plus, le HHCP, tel un conquérant, s’agrippe aux récepteurs CB1 et CB2 du système endocannabinoïde avec une vigueur impressionnante, lui conférant une puissance qui éclipse même celle de son célèbre homologue.

Les effets :

Les effets du HHCP sur l’organisme, bien que familiers, sont comme amplifiés dans une symphonie de sensations. Imaginez le THC en version améliorée, avec une dose supplémentaire d’intensité et une prolongation de l’euphorie. La détente devient profonde, l’appétit s’aiguise, et la créativité jaillit comme un torrent insatiable. Cependant, cette montagne russe de sensations n’est pas exempte de ses bas : troubles de mémoire, crises de panique, et paranoïa peuvent assombrir le tableau idyllique.

Statut légal :

Le HHC et ses deux dérivés HHCO et HHCP sont bel et bien considérés comme des produits stupéfiants depuis le 13 juin 2023 et, donc, interdits à la production, à la vente, au transport et à la consommation.

Conclusion :

En somme, le HHCP représente une dualité fascinante : promesse et péril, puissance et précaution. Ses effets pourraient offrir une échappatoire tentante vers le bien-être, mais son ombre obscure plane sur les horizons réglementaires incertains. À moins d’être prêt à naviguer dans les eaux tumultueuses de la législation, il est prudent de considérer le HHCP avec une prudence avisée, voire de s’en éloigner, à moins d’un conseil médical éclairé.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

X
X