King hash Le prix initial était : 9,00 €.Le prix actuel est : 8,00 €.
Royal haze 9,00 
Afghan kush 9,00 
3xxxhhc
3x filtré 9,00 
Pink Hazy 9,00 
Accueil / Blog / La culture hydroponique du cannabis

La culture hydroponique du cannabis

La culture de cannabis en hydroponie

La culture hydroponique est une méthode de culture sans sol qui utilise une solution nutritive dans de l’eau pour alimenter les plantes. Cette méthode est de plus en plus utilisée pour la culture du cannabis, car elle présente de nombreux avantages par rapport à la culture traditionnelle dans le sol.

Les avantages de l’hydroponie pour le cannabis

  • Croissance plus rapide des plantes – Dans un système hydroponique bien conçu, les plantes peuvent croître jusqu’à 2 fois plus vite qu’en pleine terre. Ceci est dû à une meilleure absorption des nutriments et à un environnement contrôlé.
  • Rendements plus élevés – Grâce à une croissance optimisée, les rendements en cannabis peuvent être augmentés de 20 à 60% avec l’hydroponie.
  • Meilleure qualité – La composition de la solution nutritive peut être parfaitement contrôlée, ce qui permet d’obtenir des plantes de cannabis de très haute qualité.
  • Utilisation optimisée de l’espace – L’hydroponie permet de cultiver plus de plantes dans un espace réduit. Les systèmes verticaux permettent d’exploiter la hauteur.
  • Réduction des nuisibles et maladies – Le milieu contrôlé et stérile de l’hydroponie limite grandement les risques de propagation de nuisibles et maladies.

Les composants d’un système hydroponique pour cannabis

Voici les éléments essentiels pour démarrer la culture hydroponique de cannabis :

  • Un réservoir – Pour contenir la solution nutritive et alimenter le système.
  • Une pompe – Pour faire circuler la solution nutritive vers les plantes.
  • Des conduits – Pour amener la solution nutritive aux plantes, goutte à goutte ou en flux continu.
  • Un support de culture – Comme de la laine de roche, des billes d’argile, du perlite etc. Ce support remplace le sol et maintient les racines.
  • Un éclairage – Un éclairage LED puissant qui fournira la lumière dont les plantes ont besoin pour leur croissance.
  • Un extracteur – Pour renouveler l’air ambiant et maintenir un taux d’humidité adéquat.
  • Un système de contrôle – Pour gérer tous les composants et paramètres : pH, température, ventilation, arrosage, etc.

En suivant les bonnes pratiques d’installation et d’entretien, un système hydroponique permettra d’obtenir d’excellents rendements en cannabis, même pour un cultivateur débutant.

Les différents systèmes hydroponiques pour le cannabis

Il existe plusieurs méthodes de culture hydroponique, chacune avec ses avantages et inconvénients. Voici les plus utilisées pour le cannabis :

La technique NFT (Nutrient Film Technique)

C’est la méthode la plus simple et la plus répandue. Les plantes sont placées dans des gouttières et la solution nutritive circule en mince pellicule. Les racines baignent en permanence dans cette solution oxygénée. Avantages : facile à mettre en place, convient aux débutants. Inconvénients : demande une solution nutritive bien équilibrée.

Le système de culture en pots

Les plantes sont placées dans des pots remplis d’un substrat neutre (billes d’argile, laine de roche). La solution nutritive est amenée à intervalles réguliers via un arrosage automatisé. Avantages : facile à utiliser, moins de risques de maladies. Inconvénients : croissance un peu moins rapide.

La culture en éponge

Des blocs de mousse polymère neutre font office de support de culture. Ils sont imbibés en permanence de la solution nutritive. Avantages : croissance rapide, faibles coûts. Inconvénients : risque élevé de pourriture des racines.

L’aéroponie

Les racines sont suspendues en l’air et la solution nutritive est vaporisée sous forme de brouillard sur les racines à intervalles fréquents. Avantages : croissance très rapide. Inconvénients : technique exigeante, risque de assèchement.

L’entretien d’un système hydroponique pour cannabis

Pour garantir de bonnes performances, un système hydroponique nécessite un suivi et un entretien régulier:

  • Contrôle quotidien du pH et de la concentration en nutriments de la solution. Ajustement si nécessaire.
  • Renouvellement complet de la solution nutritive toutes les 1 à 2 semaines.
  • Nettoyage régulier du réservoir et des conduits pour éviter le développement d’algues.
  • Surveillance des paramètres comme la température, l’humidité, la ventilation.
  • Taille et entretien des plantes : élagage, suppression des parties mortes ou abîmées.
  • Vérification régulière de l’état sanitaire des plantes pour détecter rapidement l’apparition de maladies ou de nuisibles.

En respectant ces bonnes pratiques d’entretien, un cultivateur débutant obtiendra rapidement de très bons résultats en hydroponie avec le cannabis. Cette méthode de culture innovante est promise à un bel avenir.

Optimisation de la croissance en hydroponie

Pour exploiter tout le potentiel de croissance accélérée de l’hydroponie, il faut optimiser les conditions de culture.

La solution nutritive

Elle doit contenir tous les éléments essentiels pour la plante en quantités équilibrées. Les proportions de macronutriments (N, P, K) et oligoéléments (Ca, Mg, Fe, etc.) doivent être ajustées aux différents stades de croissance.

En début de croissance, la solution doit être plus riche en azote. En floraison, il faut augmenter la part de phosphore et potassium. Certains additifs comme les bio-stimulants à base d’algues peuvent booster la croissance.

L’oxygénation

L’oxygène dissous dans la solution nutritive est capital. Les plantes l’absorbent par les racines pour la respiration cellulaire. Il faut donc une solution bien oxygénée grâce à un système de pompage et de bullage efficace.

L’éclairage

L’intensité lumineuse, la durée d’éclairement et la composition spectrale influent beaucoup sur la croissance. Pour l’hydroponie du cannabis, il faut utiliser un éclairage LED puissant et adapter la photopériode aux différentes phases.

La densité de culture

Plus on augmente la densité de culture, plus la croissance individuelle des plantes ralentit à cause de la compétition. Il faut trouver le bon équilibre en fonction du système utilisé et de l’espace disponible.

Les conditions ambiantes

Température, humidité relative, renouvellement de l’air, CO2 doivent être contrôlés et optimisés en permanence pour une croissance idéale. L’hydroponie permet un monitoring précis de ces paramètres.

En maîtrisant parfaitement ces différents facteurs, on peut multiplier par 2 ou 3 la vitesse de croissance du cannabis par rapport à une culture classique. L’hydroponie ouvre de nouveaux horizons pour la production intensive de cannabis légal.

Les variétés de cannabis adaptées à l’hydroponie

Toutes les variétés de cannabis ne se prêtent pas aussi bien à la culture hydroponique. Voici les critères de sélection des meilleures variétés :

Rusticité

Les variétés robustes et résistantes aux maladies s’adapteront mieux aux conditions de l’hydroponie. Éviter les plants trop fragiles.

Croissance rapide

Privilégier les variétés à croissance rapide qui tireront pleinement profit du potentiel de l’hydroponie pour accélérer leur développement.

Enracinement efficace

L’enracinement doit être rapide et efficace pour absorber au mieux la solution nutritive. Préférer les variétés à enracinement abondant.

Floraison précoce

Les variétés à floraison précoce permettront d’accélérer les cycles de culture en hydroponie et d’optimiser la productivité.

Faible hauteur

Pour la culture en intérieur, choisir des variétés naines qui prendront moins de place verticalement. Elles se prêteront mieux à la culture sur étages.

Rendement élevé

Sélectionner des souches très productives en termes de rendement, avec des buds denses et résineux. L’hydroponie potentialisera ces qualités.

Quelques exemples de variétés répondant bien à ces critères : Northern Light, White Widow, AK-47, Critical, Berry Ryder, etc. Il existe aussi des variétés d’autofleurissantes adaptées à l’hydroponie.

Avec les bonnes variétés et une maîtrise de la technique, l’hydroponie permet vraiment d’exprimer tout le potentiel génétique du cannabis et d’atteindre des niveaux de rendement très élevés.

Optimisation des conditions environnementales

Pour tirer le meilleur parti d’un système hydroponique pour cannabis, il est essentiel de contrôler et d’optimiser avec précision tous les paramètres environnementaux :

La température

Elle doit être maintenue entre 20 et 30°C selon les phases de croissance, avec un écart nuit/jour d’environ 5°C. Un taux d’humidité de 70% et une bonne ventilation sont nécessaires pour éviter les excès.

L’humidité

Elle doit être de 70% en moyenne, avec des pics à 90% possible en début de croissance. En floraison, elle doit être abaissée à 50-60% pour éviter l’apparition de moisissures.

Le CO2

L’enrichissement en CO2 permet d’accélérer la photosynthèse. Dans un environnement contrôlé, le taux de CO2 peut être augmenté à 1500 ppm avec un système d’injection.

La photopériode

L’éclairage LED doit fournir une intensité lumineuse très élevée, de l’ordre de 600 à 1000 μmol/m2/s selon les phases. La photopériode doit être réglée précisément : 18/6 en croissance, 12/12 pour induire la floraison.

L’EC et le pH

L’électroconductivité (proportion de nutriments) et le pH de la solution doivent être mesurés et ajustés quotidiennement pour garantir une nutrition optimale.

L’oxygénation

Grâce à une pompe puissante et un système de bullage, l’oxygène dissous doit être maintenu à plus de 6 mg/L dans la solution nutritive.

Avec une parfaite maîtrise de ces paramètres, la production de cannabis en hydroponie atteint des niveaux records en termes de rendement et de qualité. C’est la clé d’une culture réussie.

Maîtriser les différentes phases de croissance

La culture hydroponique du cannabis se décompose en 4 grandes phases, chaque phase nécessitant des conditions optimales différentes:

La phase de germination

Les graines sont mises à germer dans un cube de laine de roche imbibé d’eau. Température autour de 25°C et humidité à 95% pour une germination en 1 à 2 semaines.

La phase de croissance végétative

Elle dure de 4 à 8 semaines après repiquage des plants. Photopériode de 18h. Température de 25°C le jour, 20°C la nuit. Forte intensité lumineuse pour favoriser la croissance rapide des plants. Taux élevé d’azote dans la solution nutritive.

La phase de pré-floraison

Elle dure 1 à 2 semaines. On réduit progressivement la photopériode à 12h pour déclencher la floraison. La solution nutritive s’enrichit en phosphore et potassium. La température peut être abaissée à 20-22°C.

La floraison

Phase critique durant 6 à 10 semaines. Alternance 12h jour/nuit. Température autour de 20°C. Fort taux d’humidité au début (70%), à baisser ensuite. Les buds se développent et se chargent en résine. Récolte quand la majorité des pistils sont brunes.

Le séchage et la cure

Les plants récoltés sont suspendus pour un séchage lent d’environ 2 semaines dans un local sec, sombre et bien ventilé. Vient ensuite la cure en bocaux pendant 4 à 6 semaines pour parfaire l’arôme et la qualité.

En respectant scrupuleusement le déroulement de ces phases clés et leurs exigences, la culture hydroponique permet une production maximale de cannabis de première qualité.

Guide complet de la culture hydroponique du cannabis

Introduction

L’hydroponie est une méthode de culture hors-sol révolutionnaire pour la production de cannabis, permettant d’optimiser croissance, rendement et qualité. Voyons dans le détail comment cultiver le cannabis avec succès de A à Z en hydroponie.

Installation du système hydroponique

Il existe différents systèmes hydroponiques adaptés au cannabis : NFT, goutte-à-goutte, culture en pots ou en sacs, aéroponie, etc. Le choix se fait en fonction du budget, de l’espace disponible et du niveau de technicité requis.

Les composants de base sont : réservoir, pompe, tuyaux, support de culture, éclairage LED, extracteur, système de contrôle. L’installation doit être robuste, évolutive et parfaitement étanche.

Germination des graines

Les graines sont mises à germer entre 2 plaques de papier humide dans une pièce chaude (25°C) et sombre. L’hydroponie permet un excellent taux de germination de 90 à 100%.

Développement des plantules

Une fois la radicule sortie, les plantules sont transférées dans le support de culture alvéolé (billes d’argiles, laine de roche) préalablement humidifié. Cette phase dure 2 à 3 semaines.

Croissance végétative

Les plantes sont exposées à un éclairage puissant (600 μmol/m2/s) pendant 18 à 24h/jour pour favoriser la croissance rapide des tiges, branches et feuilles. La solution nutritive est riche en azote.

Initiation à la floraison

La photopériode est réduite à 12h d’éclairage par jour pour déclencher la floraison après 4 à 8 semaines de croissance végétative. La composition de la solution s’adapte.

Floraison

Phase cruciale de 6 à 10 semaines pendant laquelle les fleurs se développent. Alternance 12h jour/nuit, température autour de 20°C et forte humidité. La solution nutritive est enrichie en phosphore et potassium.

Récolte

Les plants sont récoltés lorsque la majorité des fleurs sont résineuses, que les pistils se recourbent et s’assèchent. Plus la récolte est progressive, plus les effets psychoactifs seront puissants.

Séchage et cure

Le séchage doit être lent, à l’abri de la lumière, pendant 14 à 21 jours. Vient ensuite la cure en bocaux pendant 4 à 6 semaines pour parfaire saveur, arômes, texture et effets.

Grâce à cette méthode complète et éprouvée, l’hydroponie garantit des rendements très élevés en cannabis d’excellente qualité, tout en réduisant significativement les risques de maladies et les pertes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

X
X